Égalité, équité, inégalité

, popularité : 62%
Le modernisme est un système de complaisance. La liberté est un système de déférence. La liberté est un système de courage. La liberté est la vertu du pauvre. Charles Peguy
Si nous avons placé une réflexion, ou plus précisément une comparaison entre l’égalité et l’équité dans ce chapitre réservé aux concepts de « mal », c’est surtout pour parler du problème des inégalités.
Depuis la chute du communisme, l’idée d’égalité semble avoir été mise en quarantaine par le marché comme s’il s’agissait d’un concept obsolète. A la place nous entendons parler d’équitable et d’équité, termes dont le libéralisme semblerait bien vouloir qu’ils s’imposent, comme ils l’entend, au coeur de l’esprit humain.
A travers ce sous chapitre réservé à ces 2 concepts, nous essayerons de montrer l’importance des inégalités de forme (pour construire l’humanité) et de l’égalité de fond (pour réclamer toujours plus de justice entre les individus). Autrement dit, nous verrons pourquoi la diversité humaine (les inégalités de potentiel), doit être comprise comme un moteur de progrès et non pas comme un moyen d’abuser de ses congénères.
Nous tâchons alors de démasquer l’utilisation par le narcissisme des différences de potentiel entre les hommes, (les inégalités naturelles), pour considérer certains êtres humains comme humainement « inférieurs » à celui-ci (l’occidentalocentrisme fait la même chose avec l’étranger).
 
« Un homme qui ne dispose d’aucun loisir, dont la vie tout entière, en dehors des simples interruptions purement physiques pour le sommeil, les repas, etc., est accaparée par son travail pour le capitaliste, est moins qu’une bête de somme. C’est une simple machine à produire la richesse pour autrui, écrasée physiquement et abrutie intellectuellement. Et pourtant, toute l’histoire moderne montre que le capital, si on n’y met pas obstacle, travaille sans égard ni pitié à abaisser toute la classe ouvrière à ce niveau d’extrême dégradation » Karl Marx
 
Nous verrons enfin pourquoi le désir de tout être humain est d’évoluer progressivement vers l’égalité, la sensibilité et l’amour du prochain.

Notre monde industrialisé et légèrement égocentrique, aurait tout intérêt à ouvrir sa conscience à autrui, à échanger avec égalité ou avec une véritable et bonne équité, autrement dit, l’Occident aurait tout intérêt à écouter les autres civilisations, à accepter leurs critiques, à se remettre en cause pour évoluer dans le bon sens.
 
"Toutes les personnes humaines, possédant une dignité qui leur est propre, sont également des fins en soi.
Ainsi, ni les inégalités naturelles ni les hiérarchies sociales indispensables ne doivent aboutir à subordonner un être humain aux autres comme un simple moyen l’est à une fin , ni l’empêcher de réaliser dans la mesure de ses moyens intellectuels et moraux, le plein épanouissement de ses facultés.

Emmanuel Kant
 
 

Voir en ligne : Mécanique Universelle

Sites favoris Tous les sites

131 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves