Sondage français santé 2010

Source le parisien
vendredi 11 juin 2010
popularité : 42%





10.06.2010, 15h50

Plus d’un Français sur deux (56%) estime que la qualité des soins est le principal pilier du système de santé, selon un sondage réalisé par TNS Sofres pour Décision Stratégie et Santé, publié mercredi 9 juin. Le remboursement des soins arrive, quant à lui, en deuxième position (38%), devant le dépistage et la prévention des maladies et la proximité des structures de soins (28%) et la recherche de nouveaux traitements (24%).

Le sondage révèle également que plus de huit Français sur dix (83%) considèrent que la recherche médicale a réalisé d’importants progrès au cours des dernières années, dont 23% qui estiment qu’elle a fait des progrès "très importants" sans préciser dans quel domaine précis.

Les Agences Régionales de Santé (ARS), créées dans le cadre de la réforme du système de santé, restent méconnues du grand public. Ainsi, seules 23% des personnes interrogées ont déjà entendu parler des ARS, dont 14% qui ne connaissent pas leur fonction.

Dernier enseignement du sondage, près de neuf Français sur dix (87%) pensent que le rôle des élus locaux doit être mis en avant pour inciter les médecins à travailler dans leur localité.

Le sondage "Le système de santé français : progrès et réformes" a été réalisé en face à face par TNS Sofres pour Décision Stratégie Santé, les 28 et 31 mai 2010, auprès d’un échantillon national de 1.000 personnes représentatif de l’ensemble de la population âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

 

88% des Français considèrent que les soins dentaires sont trop chers, selon un sondage réalisé par l’institut ViaVoice pour le Groupe Pasteur Mutualité, publié ce mardi 25 mai. Les tarifs des consultations de médecins spécialistes et hospitaliers sont aussi jugés trop coûteux pour 70% des Français, dont 79% d’ouvriers. Côté prix, l’étude révèle également que 38% des personnes interrogées ont modifié leurs habitudes d’achat depuis le déremboursement de certaines spécialités.

Outre les tarifs de consultations et de soins, la mauvaise répartition géographique des professionnels de santé est également pointée du doigt par les Français. Ainsi, plus de 60% des personnes interrogées considèrent que les médecins généralistes sont mal répartis sur l’ensemble du territoire français.

Néanmoins, les Français font globalement confiance aux professionnels de santé. Les infirmiers arrivent en tête du classement (93% des Français leur font confiance), devant les médecins généralistes, les pharmaciens et les médecins spécialistes (91%), les chirurgiens-dentistes (89%), les sages-femmes (88%) et les médecins hospitaliers (87%).

En outre, 93% des Français considèrent que les pharmaciens sont les professionnels les plus disponibles et les plus à l’écoute des patients, contre 84% pour les infirmiers, et 77% pour les médecins généralistes.

Dernier constat de l’étude, 6 Français sur 10 affirment que les médecins généralistes sont facilement joignables pour répondre aux questions des patients.

Ce sondage a été mené par téléphone, entre le 14 et le 17 avril derniers, auprès d’un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française.

 

Neuf Français sur dix considèrent leur médecin comme la source d’information la plus digne de confiance en matière de santé, selon les résultats d’un sondage réalisé par Ipsos pour le Conseil national de l’ordre des médecins (Cnom), communiqués ce jeudi 6 mai. Les pharmaciens se placent en seconde position (40%), devant Internet et les proches (17%), les émissions santé à la télévision (15%), les magazines santé ou les livres spécialisés (10%) et la radio (3%).

Les médecins, qu’ils soient généralistes, spécialistes ou hospitaliers, sont également les sources les plus utilisées par les usagers pour obtenir des informations santé (89%). Suivent internet et les proches (64%), les pharmaciens (63%), les émissions santé diffusées à la télévision (55%) et les magazines et livres spécialisés (33%).

Néanmoins, selon l’étude, plus de sept Français sur dix consultent Internet pour rechercher une information santé. Ainsi, 65% des personnes interrogées ont déjà utilisé le web pour obtenir des informations sur une maladie ou ses symptômes, 42% pour en savoir plus sur un médicament ou un traitement, et 37% pour lire des témoignages de patients.

Le sondage révèle que près des trois quarts des usagers (74%) déclarent que les informations santé trouvées sur internet leur semblent fiables, dont 14% qui estiment que ces informations sont "tout à fait" fiables. Néanmoins, 36% des Français considèrent que les informations lues sur internet ne sont pas rassurantes.

Les médecins semblent apprécier que leurs patients effectuent des recherches médicales en ligne. Ainsi, 67% des usagers estiment que leur médecin a bien pris le fait qu’ils recherchaient ce type d’information sur la toile. En outre, près de 90% des personnes interrogées affirment que leur médecin apporte des précisions par rapport aux informations trouvées en ligne.

Ce sondage a été réalisé par Ipsos pour le Conseil national de l’ordre des médecins (Cnom) par téléphone, les 16 et 17 avril derniers, auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1.014 personnes.

24,5% des Français pensent que les informations santé consultables sur le web sont crédibles, selon une étude réalisée par le Groupe d’Etude et de Recherche Marketing et Santé de l’Université Pierre et Marie Curie, publiée ce mardi 13 avril. Néanmoins, 16,8% des Français estiment que ces informations ne sont pas fiables et 58,7% considèrent que cela dépend de l’information et du site web en question.

 

L’étude révèle que les Français font avant tout confiance aux médecins pour obtenir des informations de santé (91,3% ont confiance en eux). Suivent les notices (87%), les pharmaciens (80%), l’entourage (26,1%), et Internet (14%). Néanmoins, ce classement change légèrement lorsque les Français ont besoin d’informations pour soigner leurs problèmes de santé. Ainsi, les pharmaciens sont les sources d’informations les plus utiles pour 30% des usagers, devant les médecins (25%), les notices (15%), internet (13%), les proches (12%) et la presse santé (2%).

Selon l’étude, plus de 80% des personnes interrogées ont déjà utilisées Internet pour trouver des informations santé. Les internautes font avant tout des recherches sur les différentes maladies (32%), puis sur les symptômes (30%), les traitements (28%) et les innovations médicales (5%).

Les forums et les blogs santé ne font pas l’unanimité auprès des usagers. Ainsi, seuls 7,3% des Français déclarent consulter souvent des blogs et forums santé, contre 52,9% qui en consultent "parfois" et 39,8% qui ne recherchent jamais d’informations santé sur les blogs ou les forums. En outre, 92,4% des personnes interrogées ne participent jamais aux forums santé.

L’étude rapporte également que 62,3% des Français n’achètent pas leurs produits santé en fonction des informations trouvées sur le web, contre seulement 4,2% qui consultent souvent des sites internet pour choisir leurs produits.

Dernier constat de l’étude, 100% des usagers estiment qu’un site internet dédié à la santé doit inspiré confiance pour pousser les internautes à le consulter à nouveau. Suivent le côté attrayant pour 98% des personnes interrogées, la clarté (91%), 77% exhaustivité et 55% la crédibilité.

L’étude "L’information santé sur Internet : perception & comportements" a été réalisée par le Groupe d’Etude et de Recherche Marketing et Santé de l’Université Pierre et Marie Curie, entre janvier et mars 2010, auprès de 552 répondants composés de professionnels de la santé et de particuliers.
 

rès de 70% des Français considèrent que le niveau de prise en charge des dépenses de santé par la Sécurité sociale est insuffisant, selon l’étude "Santé solidaire en danger ?" réalisée par l’institut LH2 pour le Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS), publiée ce vendredi 2 avril. En outre, seuls 30% des répondants estiment que le système de santé garantit un accès égal aux soins sans prendre en compte les revenus de chacun.

 

L’étude révèle également qu’au cours des 12 derniers mois, 74% des Français ont été confrontés à une prise en charge partielle d’un médicament, 65% à un dépassement d’honoraires chez un médecin et 61% à un déremboursement d’un médicament.

Quelque 85% des usagers sont opposés au fait que la Sécurité sociale rembourse moins les frais de santé au détriment des mutuelles et des assurances. Etant donné la baisse de la prise en charge des dépenses de santé par la Sécurité sociale, une large majorité de Français (86%) juge qu’il est indispensable d’avoir une complémentaire santé.

Les Français sont satisfaits des tarifs fixés par les complémentaires santé. Ainsi, 65% d’entre eux pensent que le coût de leur complémentaire santé semble correspondre au niveau de remboursement qu’elle garantit.

Néanmoins, 79% des personnes interrogées déclarent que le prix de leur complémentaire santé a augmenté ces dernières années, contre 15% qui estiment qu’il est resté stable. A noter, personne n’a indiqué que le prix de la complémentaire santé avait diminué.

Autre enseignement de l’étude, 68% des usagers aimeraient que la Sécurité sociale rembourse au maximum les dépenses de santé quitte à augmenter les cotisations sociales, les impôts ou les taxes.

Enfin, les usagers estiment que les forfaits et franchises médicales sanctionnent les plus modestes qui ont tendance à renoncer aux soins (92%) et que ces forfaits et franchises sont contraires au système de santé solidaire de la France (83%).

Cette "consultation en ligne" a été réalisée par l’institut LH2 pour le CISS, entre le 16 novembre 2009 et le 31 janvier 2010, à partir d’un questionnaire accessible à tous sur le site Santesolidaireendanger.org auquel 4.219 personnes ont répondu.

 


Sites favoris Tous les sites

131 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Sur le Web Tous les sites