Les hépatites virales reconnues « priorité de santé publique » par l’OMS

dimanche 13 juin 2010
popularité : 42%

<img
src="file:///C:/DOCUME%7E1/celine/LOCALS%7E1/Temp/moz-screenshot-3.png" alt="" />

<a
href="http://droitsdesmalades.fr/wp-content/uploads/2010/05/logo-sos-hepat.jpg" rel="lightbox[480]"><img
class="alignnone size-full wp-image-489" title="logo-sos-hepat" src="http://droitsdesmalades.fr/wp-content/uploads/2010/05/logo-sos-hepat.jpg" alt="" width="230" height="60" />

Au lendemain de la 3e journée mondiale de lutte contre les hépatites, <a
href="http://www.soshepatites.org/" target="_blank">l’association SOS hépatites salue ce geste fort : l’inscription par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de la lutte contre les hépatites virales comme priorité de santé publique, à l’instar du Sida, du paludisme et de la tuberculose.<br
/> Un geste attendu et réclamé par l’association depuis 10 ans. « Alors que les hépatites virales avaient été regrettablement oubliées jusque là, la<br
/> décision de l’OMS vient corriger cette triste omission
« , indique-t-elle dans son communiqué.

Dans le monde, 500 millions de personnes vivent avec une hépatite B ou C, une personne sur 3 a été exposée à un ou aux deux virus et une sur 12 à une hépatite virale, la grande majorité n’ayant pas d’accès aux soins.<br
/> L’hépatite B est l’infection sexuellement transmissible la plus répandue sur la planète et la plus meurtrière. Son virus est responsable de 350 millions de cas d’hépatite chronique et de 600.000 décès par an. Or il existe un vaccin efficace.<br
/> Quant à l’hépatite C, 180 millions de patients sont des porteurs chroniques de son virus et 3 à 4 millions sont nouvellement infectés chaque année. Dans le monde, faute de moyens pour disposer de matériel de qualité (supportant la désinfection) ou à usage unique, les soignants sont les premiers vecteurs de la transmission de l’hépatite C. Des programmes simples et efficaces doivent être mis en place.

SOS hépatites déplore néanmoins qu’une question reste en suspens : l’intégration de la lutte contre les hépatites virales au fond mondial de lutte contre le VIH-Sida, le paludisme et la tuberculose. « Car, souligne l’association, sans moyens financiers, cette décision de reconnaître les hépatites virales comme priorité mondiale de santé publique resterait un vœu pieux« . Et de demander la participation de la France pour l’élargissement du fond mondial de lutte contre les hépatites, souhaitant que l’engagement de Carla Bruni-Sarkozy, ambassadrice de la France au fond mondial dans cette cause, incite d’autres personnalités à la rejoindre.

Sources : <br
/> <a
href="http://www.soshepatites.org/actu/pdf/CP_SOS%20Hepatites_OMS_hepatites_priorite_sante_publique.pdf" target="_blank">Communiqué de SOS Hépatites Fédération, daté du 21 mai 2010.<br
/> <a
href="http://www.lepoint.fr/actualites-sciences-sante/2010-05-24/oms-les-hepatites-virales-priorite-de-sante-publique/1055/0/458383" target="_blank">Le Point
<a
href="http://www.lepoint.fr/actualites-sciences-sante/2010-05-24/oms-les-hepatites-virales-priorite-de-sante-publique/1055/0/458383" target="_blank">, article du 24 mai 2010.


http://droitsdesmalades.fr/les-hepa...

Sites favoris Tous les sites

131 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Sur le Web Tous les sites