Le DMP arrive...

, popularité : 61%

- Ça y est, le DMP arrive ! Trois années et demi
d’attente et d’annonces virevoltantes. Enfin, la
possibilité pour les patients et les médecins traitants
d’inaugurer un dossier censé favoriser la coordination
des soins et éradiquer les actes et prescriptions inutiles.
L’équipe de l’Asip-santé, sous la férule de Jean-Yves
Robin, a bien travaillé. En partant des réalités, avec
humilité (souvenons-nous des déclarations
grandiloquentes des anciens directeurs du GIP…), ils
réussissent à concrétiser l’idée originelle.
2 millions de dossiers escomptés en 2011 ? On verra.
Car il faudra surmonter les montagnes de réticences des
professionnels et des patients, mais aussi les obstacles
des logiciels et l’absence d’interopérabilité des matériels.

- L’affaire est d’importance : à l’instar des discussions
sur les retraites complémentaires, débutent également
les discussions sur l’assurance chômage puisque
l’actuelle convention sera échue le 1er avril 2011.
Et les choses se présentent mal. Crise et parfaite
cacophonie entre acteurs se conjuguent pour faire
craindre une négociation lancinante et inadaptée aux
exigences du temps.

Ce dossier de l’assurance chômage
est d’ailleurs représentatif de l’ambiguïté de notre
système social. Conçu dans une époque désormais
révolue, le mécanisme d’assurance sociale qui sous-tend
son fonctionnement et son financement est obsolète.

Et pas si généreux que cela : à peine un demandeur
d’emploi sur deux est indemnisé. Quant au
financement, il est à la fois injuste et pervers car il
repose sur les entreprises pourvoyeuses d’emplois,
qui sont souvent les plus exposées aux conséquences
de la crise et des pertes d’emplois.

Qu’attendre alors des négociations ? Pas grand chose
peut-on craindre, d’autant que les gestionnaires sont
confrontés à un déficit cumulé colossal. Un de plus !
de l’ordre de 13 Mds € d’ici fin 2011, et qui ne peut
se réduire tant que la conjoncture ne se retourne pas
franchement et durablement. D’autant encore que la
réforme des retraites met significativement à
contribution l’assurance chômage dans les années à
venir. Bref, un dossier qui devrait susciter une vraie
réflexion collective pour en sortir par le haut.

- L’événement de la fin d’année est le changement
du président de la Fédération nationale de la Mutualité
française. L’analyse exprimée dans notre événement
peut paraître sévère, mais ne fait que refléter les
constats de nombreux responsables. Puisse l’avenir
offrir des perspectives plus stimulantes pour un
mouvement social toujours très apprécié des Français.

Voir en ligne : http://www.espace-social.com/spip.p...

Sites favoris Tous les sites

29 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves