Histoire de l’Hopital

dimanche 10 janvier 2010
popularité : 74%

Il a fallu attendre la Monarchie de Juillet (1830) pour voir l’Etat mener une vraie réflexion n matière de santé publique, sur l’organisation des structures de soins, qui pose les ondements d’une politique sanitaire en France.
Il s’agit de l’instauration de normes de gestion et de normes comptables propres aux établissements de soins. C’est en 1840 qu’on commence à faire la distinction entre l’hôpital destiné aux malades et l’hospice destiné aux vieillards et aux indigents : début d’une intervention continue et soutenue de l’Etat dans le secteur santé, tout en attribuant aux communes puis aux départements certaines prérogatives, qui, comme on le verra, deviennent aujourd’hui mineures. L’intervention progressive de l’Etat pourrait s’expliquer par la défaillance (carence) de l’initiative privée et par le coût de fonctionnement lié à la spécialisation des structures de soins...

La réforme du 7 août 1851 porte essentiellement sur les points suivants : l’unification de ’organisation administrative des hôpitaux, la réglementation du recrutement des édecins. Elle impose également aux hôpitaux d’offrir des soins aux malades indigents sans condition de domicile. Cette étape marque le début d’un droit aux soins ou d’un droit à la santé.
Toutefois, la notion d'un droit à la santé va coïncider avec la généralisation de la sécurité sociale. En effet, la loi du 21 décembre 1941 marque une nouvelle ère en matière de prise en charge du risque maladie, on passe d’un système assurantiel ou mutualiste à un système de protection sociale à caractère public, qui va pogressivement se généraliser pour devenir obligatoire.
 


Sites favoris Tous les sites

131 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Sur le Web Tous les sites