Santé publique

 La santé publique peut être définie comme « l’étude d’une part des déterminants physiques, psychosociaux et socioculturels de la santé de la population et d’autre part des actions en vue d’améliorer la santé de la population »[1].

Sommaire

[masquer]

Histoire [modifier]

La santé publique a en Europe d’abord relevé des oeuvres charitables d’individus ou établissements et congrégations religieuses. Au XVIIème siècle, les états ont commencé à l’encadrer, et suite à l’épidémie de choléra qui a touché Londres en 1848, le Royaume-Uni a créé le premier Ministère de la santé publique. Quelques décennies plus tard, suite à la pandémie de grippe espagnole de 1918, la société des nations a décidé de créer l’OMS. Au cours du XXème siècle, l’environnement a pris une importance croissante, qui s’est traduite par le développement de l’écotoxicologie et de l’écoépidémiologie.

« Nouvelle » et « ancienne » santé publique [modifier]

Une telle définition fait d’emblée de la santé publique une entreprise multidisciplinaire complexe et centrée sur l’application. Cette définition se situe dans le paradigme de la « nouvelle santé publique ». La science et la pratique de la santé publique, qui souligne le rôle des systèmes sociaux, du partenariat multidisciplinaire et trans-sectoriel, de l’orientation positive de la santé, et pas simplement (comme l’« ancienne santé publique ») une orientation biologique où l’accent serait mis sur la prévention et le contrôle à partir d’une unique profession. La nouvelle santé publique repose sur une meilleure compréhension de la façon dont les styles de vie et les conditions de vie (dont facteurs sociologiques et environnementaux) déterminent la santé. L’importance d’autres secteurs en dehors du secteur de la santé et la nécessité de mobiliser les ressources et les appuis politiques sont également soulignées. Les problèmes sont définis dans un contexte plus global, conduisant à des préoccupations plus environnementales. Comme avec tout ce qui est labellisé « nouveau », cette expression a été introduite pour marquer une renaissance de la santé publique en contraste avec une tradition stéréotypée et une évolution. L’expression sera peut-être bientôt obsolète (On parle beaucoup aujourd’hui de promotion de la santé, mais cette dernière ne couvre pas tout le champ occupé autrefois par la santé publique : il faudrait y ajouter la prévention des accidents et des maladies, ainsi que les soins).

La Santé Publique contient 6 domaines actuels dont 3 classiques. Les 3 classiques et actuels d’une part :

  • l’hygiène publique
  • la lutte contre les maladies transmissibles
  • la préoccupation d’autrui : administration sanitaire.

D’autre part, les 3 derniers domaines actuels :

Notes et références [modifier]

  1. Rapport sur l’Institut de santé publique du Québec (1997)

Voir aussi [modifier]

Articles connexes [modifier]

Bibliographie [modifier]

Liens externes [modifier]

 

Sites favoris Tous les sites

48 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Sur le Web Tous les sites