Méthodologie, d’organisation et de rédaction administrative

Méthodologie, d’organisation et de rédaction administrative
(Résolution d’un cas pratique de gestion d’entreprise publique ou privée)
FORME
Le volume et la forme de la note de méthodologie sont, en général, bien respectés.

Les travaux sont rédigés et l’épreuve comprise et traitée par la majorité des candidats.
Les tableaux sont utilisés avec parcimonie et à bon escient.

La structure du travail apparaît généralement bien.

Les parties sont bien aérées.
Un certain nombre de copies ne sont pas très soignées.

Des fautes d’inattention sont fréquentes, la relecture s’impose dans ce genre d’exercice.

FOND
La lecture et l’analyse minutieuses du sujet sont indispensables. Le sujet proposé mérite une attention particulière car il onditionne l’angle d’attaque du traitement de la
problématique.
Il est impératif de répondre aux attentes de l’épreuve pour traiter
convenablement le sujet complet.
Cette année, il fallait traiter la problématique de la stratégie de la formation en lien avec la stratégie de l’entreprise et non uniquement de la stratégie de la formation au
sein de l’entreprise.

De façon régulière, il est rappelé aux candidats qu’il est important d’adapter le style de rédaction au destinataire d’une part, et à l’usage de la note, d’autre part.

En effet, faut-il rappeler que toutes les indications dans l’intitulé du sujet ont leur importance. Les éléments relatifs à la situation du destinataire et au contexte, sont évidemment à prendre en compte et orientent la méthode à utiliser, ainsi qu’ils déterminent pour une large part la nature des contraintes qui peuvent être rencontrées (politiques, économiques, sociales, etc.).

Dès lors pour répondre à la commande, il est essentiel d’identifier :
- le rédacteur et son positionnement hiérarchique, fonctionnel,…
- le destinataire et son niveau de connaissances supposé ; la frontière est parfois ténue entre le pédagogie et la leçon,
- l’objet et le contexte, s’il y a lieu, de la commande. En indiquant le jour de la rédaction de la note de méthodologie, on doit nécessairement prendre en compte le contexte, non pas immédiat mais du moins de l’année en cours.
Enfin, il convient d’analyser la formulation du sujet qui peut suggérer un plan.
Faute de réflexion préalable sur la problématique et d’un plan articulé, le traitement dusujet donne une impression de points de situation épars et d’actions à entreprendre de façon trop décousue.
Encore trop souvent vu, la note de méthodologie n’est pas une note de synthèse. Trop de candidats ont réalisé une première partie sous la forme d’une synthèse puis une seconde sous la forme de plans d’actions. Le sujet invite au contraire à dégager des axes majeurs stratégiques et, après un bref exposé du contexte et de mesures des enjeux, en arriver à des propositions de plan d’actions concrètes.
Plus concrètement, les verbes d’action doivent apparaître assez rapidement
Les bonnes copies ont bien intégré ces dimensions en évitant soit la préconisation d’un exercice « solitaire » du pilotage du dispositif, soit la constitution de groupes de travail dont on ne voit pas toujours la cohérence (les objectifs, les actions liées, le calendrier, et in fine, l’intérêt).

Concours 2009 :

Méthodologie, d’organisation et de rédaction administrative
(Résolution d’un cas pratique de gestion d’entreprise publique ou privée)
Candidats externes et internes (sans distinction)

FORME
Le volume et la forme de la note de méthodologie sont globalement respectés. Les travaux sont rédigés et les rares tableaux n’apportent pas toujours la plus value escomptée. La structure du travail apparaît généralement bien. Les parties sont en général bien aérées.
Les correcteurs ont constaté de nombreuses fautes d’orthographe et de grammaire dans bon nombre de copies. Le style n’est parfois pas adapté à la nature de l’épreuve.
Les règles élémentaires d’orthographes et de grammaire doivent être maitrisées à ce niveau là ; à défaut, les notes s’en ressentent fortement.
Pour certaines copies, la qualité même de la présentation laisse à désirer.

FOND
La lecture et l’analyse minutieuses du sujet sont indispensables. Le sujet proposé mérite une attention particulière car il onditionne l’angle d’attaque du traitement de la problématique. Il est impératif de répondre aux attentes de l’épreuve pour traiter
convenablement le sujet complet.
L’exercice n’est visiblement pas maitrisé par certains candidats.
De façon régulière, il est rappelé aux candidats qu’il est important d’adapter le style de rédaction au destinataire, d’une part et à l’usage de la note, d’autre part.
En effet, faut-il rappeler que toutes les indications dans l’intitulé du sujet ont leur importance et méritent d’être analysées préalablement à la construction du devoir. Les
éléments relatifs à la situation du rédacteur de la note, à la situation du destinataire et au contexte, sont évidemment à prendre en compte et orientent la méthode à utiliser,
ainsi qu’ils déterminent pour une large part la nature des contraintes qui peuvent être rencontrées (politiques, économiques, sociales, etc.).

Faute de réflexion préalable sur la problématique et un plan articulé, le traitement du sujet donne une impression de points de situation épars et d’actions à entreprendre de façon trop décousue.
Encore trop souvent vu, la note de méthodologie n’est pas une note de synthèse. Trop de candidats ont réalisé une première partie sous la forme d’une synthèse puis une seconde sous la forme d’un plan d’actions. Le sujet invite au contraire à dégager des axes majeurs stratégiques et, après un bref exposé du contexte et de mesures des enjeux, en arriver à des propositions de plan d’actions concrètes.
Plus concrètement, les verbes d’action doivent apparaître assez rapidement.

Sites favoris Tous les sites

48 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Sur le Web Tous les sites